Nourrissage du cerf

Le nourrissage artificiel des cerfs de Virginie en hiver:

Dans le but de limiter les impacts négatifs du nourrissage, la Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs Gaspésie Îles-de-la-Madeleine (FédéCPGÎM) suggère une période s’échelonnant du 1er septembre au 15 novembre autorisant le nourrissage. Le nourrissage serait, par la suite, interdit le reste de l’année.

Le nourrissage à des fins de loisir vise principalement à attirer les cerfs de façon à en faciliter l’observation. Dans les faits, il arrive souvent que ce nourrissage leur nuise davantage qu’il ne les aide. Une nourriture inadéquate peut causer de sérieux problèmes de santé chez les cerfs. Un changement de diète trop drastique leur est aussi nuisible, car leur système digestif devient souvent inefficace. Ainsi, les cerfs peuvent mourir de faim, même s’ils ont le ventre plein.

Ayez le bien-être des cerfs à coeur. Ce sont des animaux sauvages et nous vous invitons à laisser la nature s’occuper d’eux. Nous déconseillons le nourrissage artificiel des cerfs en hiver à des fins de loisir. Toutefois, si vous tenez à vous occuper d’eux, voici ce que nous vous suggérons:

  • Nourrir et entretenir quotidiennement les sites de nourrissage, afin d’enlever la nourriture salie ou mouillée;
  • Utiliser une moulée riche en énergie, à faible teneur en protéines (autour de 10 %) et à taux élevé en fibres (35-40 %);
  • Distribuer la nourriture à plusieurs endroits sur le même site, afin de favoriser une plus grande dispersion des cerfs;
  • Choisir un site éloigné des routes afin d’éviter les accidents routiers;
  • Poursuivre le nourrissage jusqu’à la fonte des neiges, puisque le cerf développe une dépendance à la nourriture offerte
  • Privilégier des branches d’érable ou de cèdre au lieu des aliments artificiels.

Pour plus d’information.

 

Translate »